Comment reconnaître une piqûre de puce ?

28/06/21 | Informations

Vous constatez la présence d’une ou de plusieurs piqûres rougeâtres un peu partout sur votre corps et vous vous demandez s’il ne s’agit pas d’une piqûre de puce ? Vous vous demandez également s’il n’est pas nécessaire de faire intervenir une société spécialisée comme ABAIPRO pour procéder à une désinsectisation sur Lambesc et Saint-Cannat ?

En effet, en cas de présence de puces, il faut agir vite. Ces petits insectes de quelques milimètres de couleur brune à six pattes pondent en moyenne 20 à 30 oeufs par jour. Une invasion de votre logement, surtout si vous avez des animaux, arrive très vite. Si c’est le cas, faites immédiatement appel à nos services. Nous vous prodiguerons des conseils pour faire face à cette situation et diagnostiquerons une intervention rapide. Toutes nos interventions respectent les règles d’hygiène, de sécurité et plus globalement la réglementation en vigueur.

Piqûre de puce : des éruptions cutanées (boutons)

La piqûre de puce se caractérise par l’apparition de boutons roses ou rouges avec un point plus vif au centre. La piqûre est généralement multiple et se situe souvent au niveau des chevilles et des jambes. En cas d’invasion de puces engendrant de nombreuses piqûres, des tâches de sang peuvent apparaître sur les vêtements ou la literie.

Piqûre de puce : de fortes démangeaisons

Ces boutons s’accompagnent de fortes démangeaisons. Ces démangeaisons sont immédiates et engendrées par la salive de la puce qui vient de piquer. En revanche, contrairement à d’autres piqûres d’insectes, la piqûre de puce n’est pas douloureuse et ne gonfle pas. En général, en évitant de gratter et après nettoyage de la zone à l’aide d’un antiseptique, les piqûres de puce guérissent rapidement. 

Piqûre de puce : attention aux risques d’infection

Toutefois, en raison de ces fortes démangeaisons et à force de se gratter, il y a un risque d’infection. Les boutons peuvent s’infecter, des croûtes apparaissent et la zone autour de la piqûre devient douloureuse. En cas de surinfection des piqûres, il est même possible d’avoir de la fièvre voire de développer une anémie. Certaines personnes peuvent également développer une allergie à la salive de la puce. La prise d’un antihistaminique est alors nécessaire. 

Piqûre de puces : attention aux maladies transmises par les puces

Enfin, l’invasion de puces est à proscrire puisque la piqûre de puce peut engendrer de nombreuses maladies. La puce peut transmettre des infections bactériennes nécessitant la prise rapide d’antibiotiques comme la peste ou le typhus (appelé aussi zoonose). La puce est également responsable de la maladie des griffes du chat ou de vers intestinaux (la parasitose, caractérisée par des douleurs abdominales et un amaigrissement malgré une alimentation correcte).

Si vous constatez ces signes (boutons, démangeaisons voire petites croûtes, tout porte à croire que vous êtes en présence de puces. Avant que la situation ne s’aggrave (infection de la plaie, développement de certaines maladies), contactez ABAIPRO, votre expert anti-nuisibles